Délibération° 2019 -3296 : Association Lyon sport Métropole (LSM)  Attribution de subventions – Approbation de la convention 2019  

Conseil de Métropole du 28 janvier 2019

Intervention de Pierre DIAMANTIDIS

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

La délibération qui nous est soumise concerne l’association LYON SPORT METROPOLE dont vous avez pris connaissance de la situation à partir des documents qui ont été joints. 

Je ne reviendrai pas dessus. 

Trois de nos vice-présidents et les services de la direction de l’Évaluation et 
de la performance ont travaillé dessus et ont fait un certain nombre de suggestions 
à l’équipe dirigeante pour son rapide redressement.

Mais l’occasion nous est donnée de faire un rapide point sur la gestion des subventions que nous consentons à nos associations dont vous connaissez notre grand souci …

Une réunion sur l’analyse financière des associations percevant une subvention 
dont le montant est supérieur à 100 000 euros a donc été organisée avec les services 
de la direction de l’Évaluation et de la performance (La DEP)  à laquelle participaient  
les vice-présidents Richard Brumm et Gérard Claisse. Nous y avons appris que : 

  • 74 associations recevaient plus de 100 000 euros de subvention pour un montant global de 40 millions d’euros ;
  • les demandes de subventions n’étaient pas toujours accompagnées des documents demandés entrainant généralement leur rejet ;
  • 35 d’entre elles sont dans une situation fragile, dont 11 cumulent tous les ratios dans le rouge, Lyon-Sport Métropole notamment. Ce qui nécessitait un soutien 
    de notre part en attendant les mesures de corrections que les services ne peuvent que suggérer ;
  • 39 associations sont gérées correctement, voire très bien. Certaines d’entre 
    elles disposent même de réserves importantes. Ce qui devrait, à court terme, 
    nous permettre peut-être de diminuer, voire supprimer, nos subventions.

Par contre, lorsque que nous avons demandé à connaitre le nombre total d’associations percevant une subvention de notre part et leur ventilation par grands secteurs d’activités (Solidarité, Insertion, Culture, Loisirs, Sports, etc.), un chiffre approximatifde 750 
et 1800 comptes nous ont été donnés. Cette étonnante approximation serait due 
à l’incompatibilité de différents outils informatiques …

Enfin, les services de la direction de l’Évaluation et de la performance nous ont confirmé qu’un plan d’action avait été mis au point : 

  • rencontrer les associations afin d’appréhender leurs enjeux et projets d’investissements ;
  • inciter les associations les plus dégradées à mettre en place un plan d’actions 
    et mettre en place des mesures de redressement ;
  • cartographier les associations selon les enjeux afin de définir les suites à donner ;

Pour notre part, nous avons demandé à nos interlocuteurs de cette direction :

  • de nous faire connaitre le nombre exact d’associations que nous subventionnons 
    et la ventilation des montants globaux par secteurs d’activités ;
  • ainsi que le nombre d’agents de la métropole détachés afin que nous puissions réfléchir à l’élimination de l’absurde aller–retour de leur rémunération qui pénalise nos frais de fonctionnement dont l’augmentation annuelle est limitée à 1.19 % dans le cadre de la contractualisation avec l’État…alors que l’inflation frisera 
    les 2 % !
  • de faire en sorte que les bilans comptables (si possible certifiés par un commissaire aux comptes) et les bilans d’activité soient joints aux délibérations 
    qui nous sont soumises.

Ce qui nous permettra enfin de voter les subventions à nos associations en connaissance de cause. 

Je vous remercie de votre attention.