Synergies-Avenir - Élus indépendants Grand Lyon, La Métropole

Insertion par l’activité économique

Max VincentIntervention de Max VINCENT – Groupe Synergies-Avenir

Conseil de métropole du 06 mars 2017

Monsieur le Président,
Chers collègues,

Le dossier qui nous est soumis doit permettre de répondre aux orientations du programme en proposant une activité salariée aux bénéficiaires du RSA dans le cadre d’un contrat d’insertion. La Métropole soutient les structures d’insertion par l’activité économique. Il s’agit de l’association Médialys et de l’association Rhône Insertion Environnement.

Aux vues du bilan et compte rendu 2016, l’Association Médialys fait un excellent travail à savoir favoriser le retour à l’emploi par un parcours articulant formation, emploi en contrat aidé et suivi socio-professionnel, le 1er dispositif « Présence dans les transports en commun » a montré son efficacité à tous les niveaux. Le bilan de l’association Médialys est très positif puisqu’en 2016, 98 bénéficiaires ont trouvé suite à cette expérience, un emploi ou une formation longue souvent qualifiante.

C’est pourquoi, il y a lieu de renouveler ce programme d’action en 2017 puisqu’il est prévu de proposer une offre d’insertion équivalente à 150 postes de travail en insertion et donc d’assurer le financement en partie par le versement d’une subvention de 550 000€.

Nous ne pouvons qu’être d’accord. Il en va de même pour l’Association Rhône Insertion Environnement dont l’objet est aussi l’accompagnement social, la formation et le placement de personnes en difficulté d’accès à l’emploi ; les activités d’insertion se situent dans le domaine de l’entretien et de la préservation de l’environnement, le bilan 2016 est là encore très positif puisque le nombre de bénéficiaires du RSA salarié a été en moyenne de 135 sur le territoire de la Métropole.

Certes 2016 a vu évoluer pour cette association son financement, à savoir développer des recettes propres jusqu’à 30%, si cet objectif est à priori positif, il y a lieu de veiller à ce que le coût demandé aux collectivités usagères de ces services ne soit pas trop élevé car, à terme, l’utilisation de ces brigades vertes, en particulier par les communes où le Syndicat Mixte des Monts d’Or, risque de disparaître si celles-ci ne peuvent plus assumer ces dépenses quand on sait que les budgets des collectivités sont très contraints et on risque d’aboutir à l’effet inverse à savoir ne plus donner la possibilité à certains publics fragiles d’être réinsérés.

Je rappelle le travail remarquable effectué par nos brigades vertes, travail qu’il est parfois difficile de demander à des entreprises privées. Il convient donc de continuer à soutenir l’accompagnement des bénéficiaires du RSA. L’attribution d’une subvention de 1 000 000 € à RIE pour 2017 permettra à celle-ci de soutenir son programme d’actions à la fois en faveur des publics en difficulté mais aussi d’assurer à nos collectivités un travail de qualité dans le cadre de la préservation de notre environnement.

Le Groupe Synergies-Avenir ne peut qu’être favorable à cette délibération.

Suivez-nous