Synergies-Avenir - Élus indépendants Grand Lyon, La Métropole

Organisation métropolitaine

Marc GrivelIntervention de Marc GRIVEL – Groupe Synergies-Avenir

Conseil de métropole du 10 novembre 2016

Monsieur le Président,
Chers Collègues

Je profite des comptes rendu de la commission permanente pour vous interpeller sur un point essentiel de la vie de notre organisation métropolitaine.

En avril de cette année, dans le cadre de la Commission permanente, vous avez exposé le projet d’une nouvelle organisation métropolitaine, fruit d’une réflexion conduite depuis l’automne 2015. Ce travail serait une réponse aux enjeux que la Métropole a dorénavant à porter ; notamment ceux de simplification et d’efficience.

Par ailleurs la territorialisation, élément fort de l’organisation métropolitaine, se met en place, avec plus de la moitié des effectifs aujourd’hui territorialisés, c’est-à-dire localisés au plus près des citoyens, dans les communes. La réflexion en cours doit permettre de travailler les enjeux de coordination sur le territoire aviez-vous ajouté.

De grands principes avaient été retenus

– une direction générale unique dédiée à la Métropole,

– une organisation en 5 délégations avec 3 délégations opérationnelles autour du développement, une délégation ressources et une délégation transversale, territoires et partenariats qui va porter la relation avec le territoire, le pacte métropolitain et les contrats avec les communes,

– une organisation qui reste déconcentrée,

– des référents clairement identifiés pour chaque groupe métier dans chaque Conférence territoriale des Maires.

Certes, nous pouvons considérer que cette organisation relève de la seule échelle administrative. Mais nous souhaitons rappeler aussi que nous sommes une collectivité territoriale, et non une entreprise. Que cette collectivité porte un projet politique dont les élus ont la responsabilité. Ce projet se traduit en orientations et travaux soumis à leurs votes.

Le rôle des élus est prépondérant, ils ne doivent pas être écartés. Il est donc évident de les associer à ce process…et à minima de les informer à chaque étape et non une fois les schémas établis et arrêtés. Il est nécessaire d’avoir une culture d’échanges entre élus et services, propices à la construction de notre Métropole et non une défiance comme nous pouvons parfois, hélas, le constater.

Le calendrier avait été établi en deux temps : une organisation transitoire mise en place en mars 2016; un organigramme cible au 1er janvier 2017. Or, nous sommes à un mois de l’échéance annoncée et rien n’a été présenté aux élus.

Cependant dans le petit métropolitain, magazine des agents de la Métropole, 4 pleines pages sont consacrées à la  feuille de route de l’administration métropolitaine. Information naturellement nécessaire voire indispensable à destination des agents et à son appropriation…

Une feuille de route mais il semble évident que l’organisation en tant que telle est déjà bien aboutie pour respecter le calendrier et nous nous interrogeons sur ce silence auprès des élus.

C’est pourquoi, nous demandons que nous soit présenté le projet de  nouvelle organisation et non pas la nouvelle organisation. L’organisation métropolitaine est aussi la traduction d’une volonté politique. Déconcentration ou centralisation ? Cloisonnement ou transversalité ? Ce sont les enjeux qui détermineront la voie que prendra notre Métropole et dont nous voulons débattre.

Suivez-nous