Synergies-Avenir - Élus indépendants Grand Lyon, La Métropole

Schéma de cohérence territoriale (SCOT) de l’agglomération lyonnaise

Michele VullienIntervention de Michèle VULLIEN – Groupe Synergies-Avenir

Conseil de métropole du 10 novembre 2016

Monsieur le Président,
Chers collègues,

Nous devons nous prononcer aujourd’hui sur la modification de notre SCOT qui avait été approuvé le 16 décembre 2010 avec un horizon 2030.

Depuis cette date, différentes obligations nous sont faites sur le plan règlementaire et je tiens à saluer le travail des techniciens pour rendre conforme le SCOT avec le code de l’urbanisme en vigueur avant le 1er janvier 2017, sur différents volets :

– Biodiversité car la Région Rhône-Alpes, en association avec l’État, a élaboré en 2013 son schéma de cohérence écologique qui devra se traduire par les corridors écologiques et les coupures vertes

– Commerces en cohérence avec le SDUC porté par la Métropole

– Numérique dans le cadre de la démarche du très haut débit et de la ville intelligente, tenant compte du nouveau mode de vie des habitants

Il faut également intégrer les orientations de documents « supra » approuvés depuis 2010 : la modification de la DTA sur le territoire de la Plaine Saint- Exupéry en date du 5 mars 2015 par monsieur le Préfet de Région réservant l’espace pour des projets économiques d’envergure tout en limitant les impacts sur le foncier agricole, ainsi qu’une réserve pour les équipements de transport combiné rail/route à l’horizon du CFAL et du Lyon – Turin,

– Le SDAGE 2016-2021 et le plan de gestion du risque inondation approuvés en 2015.

Notre groupe votera cette délibération car nous sommes conscients de la nécessité de ne pas fragiliser notre SCOT car la robustesse de notre PLU-H  et de notre PDU  en dépend. Mais nous constatons combien la multiplicité des schémas et des documents de rangs différents peut troubler nos concitoyens qui devront s’exprimer lors de l’enquête publique en janvier et février 2017 pour une approbation au Conseil Syndical du SEPAL en avril 2017.

Je me permets d’insister, Monsieur le Président, pour que dans toutes les communes, nous ayons une communication claire afin que les élus de terrain et les techniciens puissent répondre aux légitimes questionnements des habitants qui ne manqueront pas de se télescoper entre SCOT, PDU, PLU-H ou autre classement de vallons dans l’ouest lyonnais par exemple.

Je vous remercie de votre attention.

Suivez-nous