Délibération° 2019 -3694 : Projet de SRADDET de la Région Auvergne Rhône-Alpes Avis de la métropole

Conseil de Métropole du 08 juillet 2019

Intervention de Denis BOUSSON 

Monsieur le président,                                      

Cher(e)s collègues,

Mon intervention sera courte car beaucoup de choses ont été dites dans la présentation et les différentes interventions.

Nous sommes amenés à délibérer sur les objectifs et règles définis dans le projet SRADDET de la région AURA et cela nous invite au titre du groupe Synergies-Avenir d’apporter quelques commentaires.

Ce périmètre étendu nous permet d’avoir une vision globale sur un territoire très différencié et de mesurer le poids de la métropole de LYON sur cette région.

Les premières remarques nous invitent à nous alerter et nous interroger sur le grand déséquilibre qui se présente entre le corridor nord-sud et celui de l’est-ouest, que ce soit au niveau démographique, économique et dans ses équipements d’infrastructures. 

Cependant cette ambition régionale à l’horizon de 2030 tend à prendre en compte 
ce point.  Nous notons également le principe de subsidiarité avec les SCOT de la région.

Nous pouvons nous interroger sur différents sujets, même si les grands projets d’infrastructures sont soutenus, nous devons  plus partager et nous concerter avec 
la région et notre métropole à propos de l’équilibre territorial, je souhaite évoquer la place de :

  • l’aire métropolitaine de Lyon-Saint-Etienne et cette problématique essentielle à résoudre avec le débouché de l’A 45.
  • la juste place de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry et sa capacité d’accueil économique pour notre territoire
  • le nœud ferroviaire lyonnais et le poids de nos gares en particulier la Part-Dieu et Saint-Exupéry et la mobilité des voyageurs
  • le grand contournement de la métropole

À propos du climat, de l’air et de l’énergie, nous apprécions la bonne convergence 
et l’ambition affichée, cependant certaines règles paraissent restrictives, voire très générales.

À l’inverse, nous regrettons fortement que l’outil de protection foncière, les PENAP, soit délaissé et qu’il mérite d’être repris en compte et valorisé.

En conclusion, nous souhaitons qu’un véritable travail concerté s’installe entre la région 
et la métropole pour rendre cohérent et efficient le SRADDET et le fonctionnement de notre institution.

Je vous remercie de votre attention.