Les élus du groupe Synergies-Avenir apportent leur entier soutien à Nathalie Frier, maire de Saint-Fons après la publication de son communiqué de presse.
Surprise de n’avoir pas été consultée ni même informée par la préfecture, malgré ses demandes répétées, elle voit sa commune contrainte d’accueillir des migrants en provenance de la « jungle » de Calais, alors qu’aucun dispositif préparatoire n’a pu être mis en place avec les services municipaux.
Loin de refuser l’accueil de migrants sur le territoire de la Métropole, les maires de Synergies-Avenir dénoncent la méthode du préfet du Rhône et l’absence de dialogue des services de l’État qui justifient l’écartement des maires au nom d’une urgence…dont on parle depuis des semaines.
Les victimes à craindre d’un tel manque de préparation sont les familles de réfugiés elles-mêmes, qui risquent de ne pas bénéficier des conditions propices à leur accueil et à leur insertion. De plus, les maires n’auront plus le temps d’organiser une nécessaire information auprès de leurs concitoyens.
Le rôle du maire est fondamental en de telles circonstances. Élus de proximité et médiateurs, les maires ont la connaissance véritable du terrain, des réelles capacités d’accueil non seulement matérielles mais aussi sociales de leur commune. Véritables partenaires, ils doivent être associés à ces processus de décisions qui impactent la population, tout en s’assurant des conditions optimales de l’accueil de migrants. L’enjeu étant bien de tenir compte des problématiques qui s’imposent, dans le respect des valeurs républicaines et de la tradition d’une France, terre d’accueil et d’intégration.
Cette décision a été imposée de façon brutale, et représente un déni de la démocratie de proximité car elle ne reconnait pas le rôle essentiel des maires, élus au suffrage universel par leurs concitoyens pour les représenter.
Nous sommes en droit de nous interroger sur une volonté à moyen et long termes d’écarter les maires des décisions qui les concernent dès lors que l’on s’appuie sur une nécessité d’action rapide des services de l’État.
Les maires de Synergies-Avenir ont à plusieurs reprises sollicité les services de l’État pour engager un véritable partenariat afin de répondre à ces situations de crise. Ils souhaitent désormais conduire une délégation des maires de la Métropole de Lyon et du Rhône pour faire part au préfet de leur profonde préoccupation sur ce sujet. Ils en attendent l’assurance ferme pour les maires d’être à l’avenir informés et consultés au préalable sur l’ensemble des sujets qui concernent directement leur commune et leurs concitoyens. Ils solliciteront le soutien de l’Association des Maires de France 69 (AMF69) dans cette démarche.